Actualités Dernières Nouvelles

armistice.jpg

11 NOVEMBRE, QUE SIGNIFIE CETTE MEMORABLE DATE ?

1918 Signature de l’armistice le 11 Novembre 1918 et fin de la première mondiale.
1919 la minute de silence est instaurée.
1920 L’inhumation du Soldat inconnu mort au Champ d’Honneur a lieu sous l’arc de triomphe de Paris.
1940 Dès cette époque, l’armée sans uniforme, des civils ont pris leurs dispositions pour résister , des étudiants bravent l’occupant sur les Champs Elysées et l’ Arc de Triomphe à Paris pour commémorer le 11 novembre 1918,. Cet acte de Résistance vaut à certains de ces jeunes bien des soucis dont Alain Griotteray, Pierre André Dufetel, d’autres .. Michel Agnelet dira plus tard  » on a fait ça pour dire merde à Hitler..C’était notre entrée en guerre  » .

De très nombreux résistants sont arrêtés, emprisonnés ou fusillés . »Autour de l’Arc de Triomphe, les policiers français conseillent aux jeunes de déguerpir. En vain. Soudain, vers 18 heures, surgissent des soldats allemands, certains sur des side-cars ou à bord de véhicules qui foncent en zigzag sur la chaussée et les trottoirs au milieu de la foule. Matraques et crosses de fusils s’abattent sur les dos et les têtes. Des coups de feu sont tirés. Bilan de cette journée : une dizaine de blessés, un millier d’interpellations et une centaine d’incarcérations à la prison du Cherche-Midi et celle de la Santé Les larmes du général. Plus tard, Maurice Schumann, porte-parole de la France libre à la radio de Londres, dira : « L’importance politique de l’événement a aussitôt égalé son importance morale. Pour rétablir le rang de la France dans le camp des futurs vainqueurs, le général de Gaulle entendait prendre appui sur un peuple qui n’était ni complice ni résigné́. Il comprit sur-le-champ que l’élite de notre jeunesse lui apportait un renfort inestimable. Quand je lui lus le passage d’un récit qui décrivait les « deux gaules » brandies par des manifestants, il écrasa furtivement une larme. Pour la première fois depuis le 18 juin, la gratitude et la fierté l’emportaient sur le chagrin. » France-Soir, 11 novembre 2010 ».

1942. Adolph Hitler envahit la zone libre (opération Anton) pour humilier les Français.
1943 . À Grenoble, lors de commémorations , 600 personnes sont arrêtées, 400 hommes seront déportés, 102 en reviendront vivants . D’autres incidents ont lieu sur le territoire. Si la vie continue pour les survivants, c’est un jour pour se souvenir, un jour férié, un jour pour se rassembler : élus ,grands parents, parents, enfants…. dans la peine et avec dignité . Cette commémoration 1914- 1918 et 1939-1944 a toujours été très chère dans le cœur de tous afin d’honorer ceux tombés au Champ d’Honneur pour la Liberté des leurs , de la Patrie, de la France. Cette France millénaire , au riche patrimoine , tant convoitée , fière de l’enseignement de ses pairs depuis Clovis , ne s’est jamais soumise aux imposteurs.

Au fil du temps, si cette commémoration a toujours lieu, quelle est aujourd’hui sa signification ?

Ladite »mémoire » est devenue un marché.

Discours d’Hommage à longueur d’occasions ,mises en scènes , sorties de képis…, de flons flons…grand dispositif de sécurité. Attirer les foules,  organisation de courses dans les cimetières, sur les lieux de combats, boutiques,  écrans géants…..Le mot de festival y est même employé..On y danse, casse-croûte, pinarde……..  …Tout cela  à très grands frais , orchestré pour faire oublier la dramatique réalité d’une guerre au plus grand mépris de la vérité…et après….. ?

Sans consultation du peuple   , la France est  dépecée , trahie, envahie par des ennemis déclarés de la France, humiliée , subit des actes de guerre , des meurtres avec la complicité de ses gouvernants , qui ne sont que des syndics . Représentants de passage , qui la trahissent en permanence , au point de mettre tout en œuvre pour éradiquer l’entier socle de la vénérable France …, allant jusqu’à virer des cimetières les poilus  , morts au Champ d’Honneur ,de leur repos éternel

La France à nouveau en guerre, La France dépecée , La France trahie , la France humiliée, La France et son peuple , complices ou résignés , en passe de disparaître en tant qu’entité si -à l’exemple des si courageux résistants et étudiants du 11 Novembre 1940 – elle ne se réveille pas au plus vite ‘’ . Françoise Gondrée.

chdivry